00%

Les personnes en prison peuvent-elles prier dans leur cellule ?

Oui. La prison étant un lieu d’enferment dans lequel les détenus sont contraints, l’État doit rendre possible l’exercice et la pratique du culte. Les aumôneries de prison sont une traduction concrète de l’obligation pour l’État de garantir la liberté religieuse. Un détenu peut prier dans sa cellule, à condition de ne pas faire de prosélytisme en direction de ses codétenus ou des surveillants. Il peut également bénéficier des services de l’aumônerie et du soutien spirituel de l’aumônier. En prison, sept confessions disposent d’une aumônerie nationale : catholique, juive, musulmane, orthodoxe, protestante, bouddhiste, témoins de Jéhovah. Les aumôniers sont nommés par le directeur régional de l’administration pénitentiaire, après consultation des autorités religieuses et avis du préfet. Ils sont indemnisés sur un régime similaire aux agents publics contractuels.